Au Cameroun, Joseph Marie Eloundou déballe « La galère politique » des opposants de Paul Biya

Dans une tribune diffusée sur les réseaux sociaux, celui qui se fait appeler « Le coach national » tacle violemment certains partis de l’opposition qu’il qualifie de « groupuscules » qui excellent dans des activités financières foireuses, sulfureuses et dont l’action politique se résume aux activités nécrologiques et à l’agitation sporadique dans la rue. Une sortie qui fera sans doute de grosses vagues…Lire la suite.

« La galère politique
Je l’avais annoncé. Nos partis politiques ou ce qui en tient lieu, souffrent d’un réel problème de stratégie pour assurer la victoire finale, celle de l’accès à la magistrature suprême. Les leaders de ces groupuscules pensent qu’il suffit de se lever un matin, de rassembler quelques fanatiques qui chantent leurs louanges pour gagner une élection.
Le temps est un élément fondamental. Au dessus de la légitimité populaire, il y a la légitimité du temps. C’est un investissement majeur à prendre en compte lorsqu’on veut atteindre les cimes. En faire fi est une grave erreur stratégique.
Il faut prendre le temps de construire l’appareil politique en terme de ressources idéologiques, financières et matérielles. Beaucoup essaient de prendre des raccourcis et son très vite rattrapés. Il y a la conviction des dirigeants et celle des militants qui est un élément essentiel dans la construction de l’appareil de conquête du pouvoir. Alors, lorsqu’un parti se tire une balle dans le pays en bradant toute son intelligence, se lancant dans des activités financières foireuses, sulfureuses qualquées sur le modèle de Madoof, que son chef polique est frappé d’interdiction d’entrée en Europe (France) et l’action politique se résumant aux activités nécrologiques et l’agitation sporadique dans la rue, j’appelle cela la galère politique.
Le COACH NATIONAL. »

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976