Cameroun : Lancement du Projet de Développement des Chaînes de Valeur de l’Elevage et de la Pisciculture

Photo de famille. Autour du Ministre Dr. Taïga

Ce Projet, fruit de la coopération entre la République du Cameroun et la Banque Africaine de Développement(BAD), a une durée de 5 ans pour un coût d’environ 65 milliards de Francs CFA dont 55 milliards du Groupe de la BAD. Objectifs et retombées de ce projet juteux lancé officiellement jeudi 22 avril 2021 à Yaoundé en présence des membres du gouvernement.

Le Projet de Développement des Chaînes de Valeur de l’Elevage et de la Pisciculture(PDCVEP) a pour objectif de contribuer de manière inclusive à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la réduction de la pauvreté dans sa zone d’intervention, c’est-à-dire les dix  régions du Cameroun. Il vise l’accroissement compétitif et hygiénique des produits bovins, porcins et piscicoles et l’amélioration des revenus des acteurs ainsi que la création de nouveaux emplois dans les trois chaînes de valeur, ainsi que la promotion de l’entreprenariat et la création de l’emploi des jeunes diplômés et adresse les préoccupations de modernisation de l’appareil productif. Le PDCVEP a une durée de 5 ans pour un coût de 99,27 millions d’EUR (dont 84 millions EUR de la Banque Africaine de Développement, BAD), soit environ 65 milliards de Francs CFA, et ses activités s’organisent autour de trois composantes, à savoir le développement des infrastructures nécessaires à la mise à niveau des filières ; le renforcement des capacités des acteurs des trois filières et la coordination et la gestion du projet. Ce Projet a ciblé trois filières : filière bovine, filière porcine et filière piscicole, avec une approche chaines de valeur retenue pour renforcer la productivité et la compétitivité desdites filières avec l’implication du secteur privé de type commercial, industriel et bancaire, tout en offrant les possibilités de création des entreprises aux jeunes.

Le Coordonnateur National du projet, Dr Aboubakar Njoya a indiqué les activités attendues de ses partenaires que sont le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM), l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD), l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR),  la Société de Développement et d’Exploitation des Productions Animales (SODEPA), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Bureau International du Travail (BIT) et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Selon le Ministre de l’Elevage , des Pêches et des Industries Animales, Dr. Taïga, par ailleurs Président du Comité de Pilotage de ce projet, « Le PDCVEP vient contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement  2020-2030 qui préconise pour la production animale et halieutique, de veiller à la sélection des races animales et des espèces d’alevins productifs et adaptés à l’environnement local, de produire et veiller à la bonne distribution des aliments et des produits vétérinaires de qualité, permettant une croissance optimale des espèces animales et halieutiques à un coût abordable pour le producteur local, d’encourager des Partenariats Public-Privé pour la production industrielle et la distribution des intrants nécessaires à la production animale et halieutique, et de développer la recherche sur les espèces animales et le protocole d’aliments ».

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976