Cameroun/15ème édition de la Journée Africaine de la Jeunesse : Le gouvernement interpelle les jeunes

Les Ministres de la jeunesse et de l’éducation civique; de la Promotion de la Femme et de la Famille, avec d’autres personnalités invitées.

L’évènement qui s’est célébré le 1er novembre 2021 sous le thème «Assurer l’Avenir Aujourd’hui : Des Solutions Portées Par Les Jeunes Pour Construire l’Afrique Que Nous Voulons » a été marqué par le vibrant appel du Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna FOUTSOU, qui a invité les jeunes camerounais à adopter des comportements responsables. Cette célébration a également été marquée par de nombreuses articulations. Détails.

« M’adressant à vous chers jeunes, Je n’aurai de cesse de vous le dire, le Gouvernement de la République, sur tous les plans, consent d’énormes sacrifices pour votre plein épanouissement. Soyez en conscients en adoptant des comportements responsables. Soyez des « Followers » actifs. C’est vous  « le fer de lance de notre Nation » et les bâtisseurs du Cameroun de demain qui, il faut le souligner, se construit dès aujourd’hui, dès maintenant. Mettez votre dynamisme et votre créativité à la construction d’un Cameroun stable où règnent la paix et le vivre ensemble. A travers votre imagination fertile, participer à la construction de l’émergence tant souhaitée par le Président de la République, S.E.M. Paul BIYA. Je vous invite à prendre exemple sur les différents leaders jeunes qui, à travers leur engagement et leur travail acharné, ont porté haut les couleurs de notre pays à l’échelle continentale, en remportant les prestigieuses distinctions qu’ils ont brillamment présentées il y a quelques instants » a déclaré le Linistre de la Jeunesse et de l’education civique Mounouna FOUTSOU lors de cette ceebration qui avait pour thème «Assurer l’avenir aujourd’hui : des solutions portées par les Jeunes pour construire l’Afrique que nous voulons ». Une thématique qui intervient dans un contexte mondial où la question du dividende démographique occupe une place non négligeable dans l’élaboration des différentes politiques visant le développement en général et le capital humain en particulier.  Il faut dire qu’à travers cette thématique, l’Union Africaine voudrait exhorter les Etats membres à promouvoir un développement plus inclusif et durable, en vue de la pleine participation des femmes, des filles et particulièrement des jeunes aux processus de prise de décision. Il s’agit de la prise en compte de leurs besoins et aspirations dans les Instances de programmation du développement. Rappelons que de nombreuses études démontrent à suffisance, que les sociétés en Afrique sont caractérisées par un fort taux d’accroissement démographique et une extrême jeunesse de leur population. L’Afrique possède la population la plus jeune du monde avec des estimations actuelles indiquant qu’environ 65% des 1,2 Milliards de sa population est  constitué de personnes de moins de 35 ans, et plus de 35% des jeunes ont en moyenne 25 ans.  La population du Cameroun quant à elle, n’est pas en marge de ces données dans la mesure où les individus âgés de moins de 15 ans représentent plus de 43% de la population totale, tandis que les personnes âgées de 15 à 34 ans constituent plus de 35% de la population (Sources : SND30). Cette cérémonie a mobilisé les jeunes leaders et les principaux acteurs intervenant dans  secteur  jeunesse afin de renouveler leurs engagements en faveur de l’épanouissement de la Jeunesse. Le Représentant résident de l’UNICEF, jean Jacques MASSIMA LANDJI dans son mot de circonstance, est revenu sur le contexte de célébration de cette journée .il a fait savoir que la paix est désormais la quête universelle des peuples, et dans cette quête la place de la Jeunesse est plus qu’au premier rang.   » Nous devons donc la paix les uns avec les autres » a-t-il déclaré. Il a poursuivi son propos en mettant en avant le concours de U-REPORT qui est une opportunité pour les jeunes, les femmes et les enfants de participer de manière active à l’instauration de la paix dans leur milieu de vie et partant une paix inclusive dans le monde. il a fini son propos en disant que « nous sommes tous des frères et sœurs ». .

Lors de la PHASE de remise des prix aux lauréats du concours d’écriture sur le U-REPORT, on a appris que le U-REPORT est un instrument de communication gratuit et apolitique qui permet aux enfants, adolescents, jeunes et populations , d’intervenir dans le processus de prise de décision et de partage d’information. Ce concours avait été lancé par le groupe Accord parfait au mois septembre dernier.

Quant à la présentation des prix sur les initiatives du leadership jeune, on a eu droit à des prix qui récompensent le leadership des jeunes, notamment le jeune MUKETE Dioh Davidson, pour le prix Future Africa leaders awards , Le jeune FAKALA Richard, pour le prix du leadership et de la créativité en Afrique, La jeune MATSIDA KAMTA Marcelle Annie pour le prix de l’engagement pour la jeunesse africaine, le jeune TAIRA DALIWA Francklin pour le prix Youth Connekt Africa Accelerator .

Pendant la présentation du prix Youth Connekt Africa Accelerator TAIRA DALIWA Francklin, a commencé son propos par une interpellation de la Jeunesse sur le numérique. Il a fait savoir que l’ère du numérique est le moment des opportunités à saisir par les jeunes. La connexion internet étant à la disposition des jeunes, il faudrait que ces derniers recherchent l’information car selon lui « qui cherche trouve ». Actuellement il produit et transforme les céréales et les vends dans le septentrion et dans d’autres régions. L’intervention du coordonnateur national du programme YouthConnekt Cameroon, Abdoul-Karim NASSOUROU, intervient dans le contexte où le Cameroun était participant aux assises du Youth Connekt à Accra au Ghana. Ainsi, il a été vainqueur du 1er prix qui lui donne accès à un chèque de 10.000 dollars pour l’accompagnement des initiatives des jeunes. La présentation du Tool kit-advocating for change for adolescents in Cameroon par Desmond Nji, a permis de comprendre que c’est un document qui vise à résoudre les problèmes d’éducation des jeunes adolescents en ayant un canevas de résolution. Ce document comporte 5 chapitres, avec des exercices pratiques pour aider les adolescents avec des programmes complets à l’éducation à la sexualité. Ce document pourra être intégré dans les programmes scolaires pour aider la communauté éducative toute entière. Le Représentant de l’Union Africaine a porté son intervention  sur les différentes actions de l’institution continentale en ce qui concerne l’accompagnement et l’encadrement de la Jeunesse. Ainsi sur le plan éducatif, il a présenté les différentes opportunités qu’offre l’université panafricaine, Tout en mettant en exergue les avantages « naturels » de l’Union africaine pour le Cameroun au regard de la présence de certaines de ses institutions au Cameroun. Aussi, il a fait savoir que l’Union africaine reconnaît l’importance de la Jeunesse car dit-il, « sans les jeunes il n’y a pas de problème politique, sans les jeunes il n’y a pas de problème économique ». C’est donc un appel à la mobilisation de tous pour saisir les problèmes de ces jeunes et de les résoudre. En fin, il a mis les jeunes au défi pour que ces derniers intensifient les efforts pour que la prochaine génération puisse « attester que nous avons fait des efforts pour leur accorder un mieux vivre ».

Dans son mot, le 1er vice-président du conseil national de la Jeunesse du Cameroun, représentant la présidente Fadimatou Iyawa Ousmanou, a dit tous ses remerciements à l’endroit du gouvernement et des partenaires du système des Nations-Unies et de l’Union africaine pour les opportunités mises à contribution pour l’encadrement de la Jeunesse Camerounaise.   Il a profité de cette occasion pour dire que le CNJC tiendra les jours avenir un atelier qui permettra de mettre au goût du jour les problèmes des jeunes afin de trouver des solutions concertées et concrètes. Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui avait à ses côtés la ministre de la promotion de la femme et de la famille, et le gouverneur de la région du Centre, a, dans son discours, rappeler le but de cette journée à savoir, évaluer le niveau de mise en œuvre des engagements pris lors des rencontres fondatrices de cette célébration et esquisser des pistes de solutions en vue de la réalisation d’un développement mettant les femmes et les jeunes au cœur des stratégies et des actions publiques.

Rédaction Afriquepremiere.net

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976