Au Cameroun, les consultations et frais médicaux désormais à bas prix à l’Hôpital de Référence de Sangmélima

Le Professeur Dominique NOAH NOAH

Hôpital à vocation sous régionale doté d’un héliport pour des évacuations et l’accueil d’urgence des patients, l’Hôpital de Référence de Sangmélima(HRS) implanté au Sud Cameroun, la région frontalière avec le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale, est désormais au service des populations : Baisse significative des frais des consultations et frais médicaux, un personnel plus motivé et de nombreuses réformes salutaires. A l’occasion de la première édition des journées portes ouvertes organisées du 16 au 18 novembre 2021 par le nouveau top management, l’Hôpital de Référence de Sangmélima a ouvert ses portes au grand public à travers une série d’activités. Détails.

Par Ericien Pascal Nguiamba, envoyé spécial

C’est un grand professionnel, Professeur de médecine qui est actuellement aux commandes de l’Hôpital de Référence de Sangmélima. Le Professeur Dominique NOAH, à peine 1 mois en poste, est entrain d’opérer une véritable révolution dans cet hôpital à vocation sous régionale implantée au Sud Cameroun, la région du pays qui partage la même frontière avec le Gabon, le Congo Brazzaville et la Guinée Equatoriale.  Région frontalière à la frontière avec la Congo Brazzaville, le Gabon et la Guinée »e Equatoriale. Pourtant bien équipé, et offrant un cadre agréable aux malades, l’hôpital de Référence de Sangmélima n’avait pas bonne presse. Le Directeur en poste a d’ailleurs été viré pour plusieurs manquements notamment la politique managériale, la gestion de cet Don du Chef de l’Etat, Paul Biya aux populations. La première action du nouveau Top Management était donc l’organisation des journées portes Ouvertes du 16 au 18 novembre 2021. Au programme, plusieurs activités, notamment le dépistage gratuit de l’hépatite B et C, dépistage gratuit du diabète, dépistage  de l’hypertension artérielle,  des causeries éducative, les consultations prénatales gratuites avec échographie obstétricale à 50% ;  les examens de stomatologue gratuite,  des soins dentaires 50%, des consultations ORL gratuites, les prises en charge des petites pathologie, la chirurgie(opérations des hernies gratuites),  chirurgie  lipomes  gratuite, bilan d’audiométrie à 50%, une conférence sur le cancer de sein ; dépistage précoce sur la surdité  chez les enfants ; consultations ophtalmologie gratuites avec fond d’œil ; ORL(lavage des oreilles gratuit),  éducation sur l’auto-dépistage du cancer du sein, la chirurgie(opération des hernies gratuite) entre autres.

Selon le nouveau Directeur de l’Hôpital de Référence de Sangmélima, ces journées portes ouvertes sont organisées dans le but d’atteindre « le triple objectif. Celui d’augmenter l’offre des soins, augmenter la fréquentation de l‘hôpital, et améliorer la qualité des soins ». Et « pour augmenter la fréquentation de l’hôpital, il était question pour nous de voir quels sont les problèmes majeurs, le premier problème majeur diagnostiqué c’était les prix élevés des prestations et des consultations. Il faut dire que c’est un hôpital de seconde catégorie mais qui se trouve en zone rural, où les populations n’ont pas les moyens. « Les prix des consultations ont été baissés de manière drastique avec l’accord des autres médecins, du corps soignant et médical paramédical » a déclaré à Afriquepremliere.net et au journal AMBITIONS, le Professeur Dominique NOAH NOAH.  En ce qui concerne le paludisme des enfants de zéro à 5 ans, les soins sont gratuits. Et ici l’on a baissé les prix à plus de 50% en ce qui concerne la césarienne en urgence. A l’Hôpital de Référence de Sangmélima la priorité c’est le malade. «Quand le malade arrive aux urgences, on le soigne d’abord et on se rassure qu’il doit payer après. Nous avons entrepris l’amélioration de la qualité des soins qui va avec la présence du personnel à l’hôpital » indique le Directeur. En effet, le personnel n’était pas présent à temps plein à l’hôpital. Ce problème d’absentéisme  est déjà résolu par le nouveau top management. Par ailleurs,  il y a désormais des réunions avec le personnel pour réussir à les convaincre de rester à l’hôpital. Ceci va aussi avec la qualité de la motivation, avec l’amélioration de quote-part. Ces quotes-parts seront d’avantage améliorées si la fréquentation augmente, si les recettes augmentent rassure d’ailleurs le nouveau boss de l’HRS. « Pour le moment, je pense que nous sommes sur la bonne voie » dit-il. En effet, sur 5 jours ouvrables il y’a des médecins spécialistes sur au moins 4 jours. Le nouveau Directeur a aussi instauré le payement des gardes qui n’étaient pas payé auparavant. Avec en prime  la mise en place de la supervision des seniors qui assistent les autres médecins généralistes. Il y a actuellement des brancardiers dans cet hôpital. Ce qui n’y existait pas. A travers ces journées portes ouvertes, « il était question pour nous de démontrer aux populations qu’au niveau interne de l’hôpital nous sommes prêts. Maintenant les populations peuvent venir. Nous allons les soigner et c’est le but recherché par les journées portes ouvertes » a déclaré le Professeur Dominique NOAH NOAH. On annonce une centrale solaire pour pallier le problème des coupures de l’électricité.

Et dans le cadre de la diversification des activités, d’autres projets sont annoncés pour l’année 2022 toujours dans le souci d’apporter le sourire aux populations. Et à des prix très « démocratiques ». Des journées portes ouvertes seront d’ailleurs organisées trois fois par an dans l’optique de rapprocher les populations de cet hôpital de référence inauguré le 23 juillet 2015.

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976