Afrique : Les Femmes Leaders Africaines échangent sur la paix à Yaoundé

Le Réseau des Femmes Leaders Africaines pour la Transformation de l’Afrique-Chapitre du Cameroun (AWLN 237) a organisé le 17 novembre 2021 à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, une Conférence Internationale Virtuelle sous le Thème « Faire levier sur le leadership féminin pour la construction de la paix en vue d’un développement durable ». Il était question pour ces Femmes Leaders, de définir les contours de la participation des femmes et des filles, en tant qu’artisanes de la paix dans la préservation de leurs familles et de leurs communautés.

Dans son allocution d’ouverture des travaux de cette Conférence Internationale Virtuelle des Femmes Leaders sur la Paix, Delphine NANA MEKOUNTE Présidente Exécutive Nationale d’AWLN 237(photo ci-dessus), a indiqué que « La Conférence Internationale Virtuelle des femmes leaders, en sa phase II, organisée par le Réseau des Femmes Africaines pour la Transformation de l’Afrique Chapitre du Cameroun, avec l’appui de ses partenaires, a choisi de placer la présente assise sous le thème : « Faire levier au leadership féminin pour la construction de la paix en vue d’un développement durable» dans la finalité : Premièrement d’examiner les voies et moyens les plus appropriés pour leur entière implication à l’action de pacification et de reconstruction sociale ; Deuxièmement, de faire du leadership des femmes un mécanisme fondamental dans le renforcement de leur rôle dans les processus de paix ; Troisièmement, d’appliquer les Plans d’action nationaux sur la Résolution 1325 comme un outil constructif de la politique ». Cette Conférence internationale a également permis à sa Coordinatrice Générale de relever les obstacles persistants à la participation significative des femmes aux processus de paix et de médiation, notamment le lien entre la sous-représentation des femmes en politique et leur marginalisation dans les processus de paix, l’équilibre complexe entre la représentation des femmes et la promotion de l’égalité des sexes et les obstacles à une participation durable de la société civile. Mais il faut dire que la problématique abordée au cours de cette rencontre a engagé toutes les parties prenantes à « être conscients non seulement qu’une paix durable n’est possible que si les femmes sont pleinement associées au règlement des conflits et aux efforts de paix et de sécurité, mais aussi que la participation des femmes à la prévention , au règlement des conflits et à la reconstruction des communautés devrait favoriser la construction durable de l’ inclusion et de la paix en Afrique et dans notre pays, gage de plus d’équité entre les sexes » a souligné Delphine NANA MEKOUNTE qui a invité les Femmes Leaders à se « mobiliser par des propositions, des réflexions et des recommandations qui devraient aider nos partenaires et les parties prenantes de la paix à aborder la problématique identifiée y compris celle liée à la Covid-19 en vue de porter ensemble et de concrétiser le processus de pacification sociale et de reconstruction post-conflit que nous commençons aujourd’hui à construire avec les femmes Leaders ».

Bernadette Françoise BEKONO, Sous-Directeur de la Promotion des droits de la Femme, Point Focal Résolution 1325-MINPROFF, a présenté un exposé sur le « PLAN NATIONAL DE MISE EN ŒUVRE DE LA RESOLUTION 1325 DU CAMEROUN : RÖLES, AVANTAGES ET ACTEURS  DE MISE EN ŒUVRE ». Le dit plan d’action se propose de traduire dans les faits, les dispositions pertinentes des instruments juridiques internationaux visant à accroitre la participation des femmes à la prévention et au règlement des conflits, et garantir des mesures nécessaires à la protection des femmes et filles avant, pendant et après les conflits. Un exposé sur « LES FEMMES LEADERS COMME COMPOSANTES EXPLICITES DES INITIATIVES DE CONSOLIDATION ET DE MAINTIEN DE LA PAIX » a permis aux participantes de noter que les femmes ont un rôle déterminant à jouer dans différents domaines, notamment celui de la prévention des conflits et la consolidation de la paix. Il est donc urgent que la participation des femmes dans tous les domaines, notamment dans les processus de prise de décision politique, devienne systématique.

EPN.

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976