Médias : Scandale à la Crtv, un Chef de station traîné en justice par sa propre collègue

C’est une histoire rocambolesque qui fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de l’Office notamment à son siège à Yaoundé et en région. Le Chef de station attendu à nouveau au Tribunal le 22 janvier 2020. Afriquepremiere.net revient sur cette scandaleuse et regrettable affaire.
A la station régionale Crtv Ouest à Bafoussam, le torchon brûle entre le Chef de Station René Njoya Mot Amadou et la journaliste Nadège Cheguem Takougang épouse Tchindé en Service à la chaîne urbaine Poala FM, l’une des chaînes de proximité de la Cameroon radio télévision. La jeune journaliste a porté plainte contre le Chef de station pour «Diffamation, injures publiques, atteinte à l’honneur et déclarations mensongères». A Crtv Ouest, la collaboration est devenue difficile entre les deux Journalistes. Selon nos confrères de camerpressagency à Bafoussam, tout est parti d’un post publié sur le forum de Crtv Ouest par le Chef de station le 13 janvier 2019 où la jeune journaliste fait l’objet de copieuses injures. La capture d’écran de ce post laisse voir des expressions ordurières graves allant jusqu’à toucher la vie intime et Professionnelle de la journaliste Nadège Cheguem. Au lendemain de cet incroyable post dont nous avons la capture d’écran, une plainte est déposée contre sieur Njoya Mot Amadou. Au commissariat central de Bafoussam l’accusé reconnaît les faits écrit camerpressagency qui précise que le Chef de Station a expliqué que sa collègue l’a contesté dès sa nomination et que celle-ci aurait promis le faire tomber parce dit-il elle serait «une dame de lobby». Le procès finira par s’ouvrir le 27 novembre 2019 au Tribunal de Première Instance de Bafoussam. Mais très vite renvoyé le 22 janvier 2020. A Crtv Ouest à Bafoussam c’est un climat froid qui règne entre les deux Journalistes parfois entre les partisans de chaque camp. «J’ai demandé à Nadège de laisser cette affaire. A la Crtv on n’insulte pas qui ? Nous autres avons vu pire. Qu’elle laisse cette histoire et qu’elle fasse son travail» commente un journaliste de la Crtv ancien de la station régionale de Bafoussam rencontré à Yaoundé. Le Chef de station et la journaliste vont-ils fumer le calumet de la paix ? L’audience du 22 janvier 2020 nous en dira d’avantage. Jointe par Afriquepremiere.net, la journaliste Nadège Cheguem n’a pas souhaité s’exprimer. Affaire à suivre.
Ericien Pascal Nguiamba

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976