La Côte d’Ivoire classée première économie mondiale au plus fort potentiel de croissance, selon une banque britannique

 

Abidjan la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Poumon économique du pays.

Deux autres pays africains figurent dans ce classement des 20 économies mondiales au plus fort potentiel de croissance, réalisé par la banque britannique la Standard Chartered.La Côte d’Ivoire est donc incontestablement le pays où il faut investir aujourd’hui sans crainte selon les économistes de la banque Standard Chartered, basée à Londres. Ils viennent de mettre à la disposition des investisseurs un indicateur concret apte à leur servir de boussole dans le choix des destinations conseillées pour des investissements. La Côte d’Ivoire, à la grande surprise, arrive en tête du classement. Le pays du Président Alassane Ouattara est donc la meilleure destination au monde pour les investisseurs. L’étude dont les résultats ont été livrés fin septembre 2019 dans le Trade 20 Index, a concerné 66 pays, dont 14 en Afrique. Trois critères principaux ont guidé les analyses notamment le dynamisme économique des candidats(la croissance du PIB et le volume des exportations) ;l’évaluation des atouts indispensables au soutien de la croissance future, comme la qualité des infrastructures, de la pénétration du commerce électronique et du climat des affaires ; enfin, la diversification des exportations.
L’objectif de ce classement, cela va sans dire, est de dévoiler aux investisseurs les « étoiles montantes du commerce mondial » qui constitueront « des opportunités intéressantes pour les entreprises à la recherche de nouveaux partenaires », indique le rapport. Le Trade20 Index « prend en compte les changements survenus au fil du temps pour révéler les marchés qui se sont le plus améliorés au cours de la dernière décennie ».
Le rang attribué à la Côte d’Ivoire se justifie donc par « l’augmentation des infrastructures physiques et numériques » et par les « mesures entreprises pour assainir le climat des affaires ». La Côte d’Ivoire a une croissance dynamique-à 7,8 %, d’après la Banque Mondiale-couplée à un développement rapide des infrastructures de commerce. « Abidjan, le principal centre urbain de ce marché, a étendu son port et son aéroport, renforçant ainsi sa position de pôle d’affaires clé pour l’Afrique de l’ouest » expliquent les économistes de la banque britannique.En rappel, dans son dernier rapport sur la Côte d’Ivoire, la Banque mondiale partage le même avis. « Inflation modérée, maîtrise des finances publiques grâce à des politiques budgétaires et monétaires prudentes », et des réformes destinées à « améliorer le climat des affaires », avec en prime la promotion des partenariats public-privé. Mais selon la Standard Chartered, l’évolution des investissements directs étrangers (IDE) est restée « limitée ». Ce qui pourrait « freiner le potentiel de croissance » du pays.
Deux autres pays africains occupent de bonnes places dans ce classement. Il s’agit du Kenya classé 3e et le Ghana classé 13e. La dernière place de ce top 20 mondial est occupée par les Philippines.
Ericien Pascal Nguiamba

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976