Covid-19/Cameroun : Les fumeurs en danger de mort, la C3T interpelle le gouvernement

Prince Mpondo, face à la presse le 29 juillet 2020 à Yaoundé

La Coalition Camerounaise contre le Tabac(C3T) attire l’attention des consommateurs des produits du tabac sur les graves risques auxquels ils sont s’exposent en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de la maladie à Coronavirus (COVID-19). Selon l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS), les fumeurs courent un risque plus élevé d’être infecté par le virus par voie buccale lorsqu’ils fument des cigarettes ou consomment d’autres produits tabagiques. Les éclairages édifiants et inquiétants du Responsable de la Communication de la C3T, Prince Mpondo face à la presse nationale et internationale à Yaoundé.

« Le tabac est un facteur aggravant…le fumeur est plus vulnérable au Coronavirus que le non-fumeur…En fumant vous courez un risque grave car le tabac affaiblit l’organisme… ». Le responsable de la communication de la Coalition Camerounaise contre le Tabac (C3T) Prince Mpondo n’a pas mâché ses mots pour le marteler aux journalistes au cours de la conférence de presse organisée par la C3T le 29 juillet 2020 à Yaoundé.  Pour Prince Mpondo, au regard de l’urgence de la situation, il est question plus que jamais de «Demander au gouvernement d’intégrer la composante tabac dans la stratégie de lutte contre la Covid-19 au Cameroun». Car il est aujourd‘hui établi que la COVID-19 est une maladie infectieuse qui touche principalement  les poumons. De même, il est scientifiquement prouvé que le fait de fumer affaiblit la fonction pulmonaire, rendant l’organisme moins résistant au Coronavirus et à d’autres agents pathogènes. En effet, selon l’OMS, s’ils  contractent le virus de la Covid-19, les consommateurs des produits du tabac courent un plus grand risque de souffrir d’une infection grave car leur santé pulmonaire est déjà compromise.

Dans un communiqué publié le 29 juillet 2020, le Docteur Flore NDEMBIYEMBE, la Présidente Nationale de la C3T, indique que « le tabac rend le fumeur vulnérable à la Covid-19 ». Elle exhorte donc les pouvoirs publics à «intégrer la lutte contre le tabac dans la stratégie nationale de riposte contre cette pandémie et à éviter les mangeures de l’industrie du tabac qui voudrait profiter de cette crise sanitaire pour soigner son image auprès des populations tout en violant allègrement les réglementations nationales de lutte antitabac».

Bon à savoir, selon l’OMS, le taux de mortalité dû à la COVID-19 est plus élevé chez les personnes atteintes de maladies préexistantes, parmi lesquelles les maladies non transmissibles, telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive et l’asthme, le cancer et le diabète. Ces affections ont pour principal facteur de risque commun, le tabagisme sous toutes ses formes.  «Au Cameroun, il convient de constater que les pouvoirs publics n’ont jusqu’ici pas intégré la lutte contre le tabac dans la riposte nationale contre la Covid-19. Dans les multiples communications  du gouvernement sur le Coronavirus, aucune allusion n’est faite sur le lien entre le tabac et la covid-19. De même, les acteurs de la lutte antitabac ne sont associés ni de près ni de loin dans l’élaboration du dispositif national de riposte» déplore Prince Mpondo le responsable de la communication de la Coalition Camerounaise contre le Tabac. Il a annoncé que des actions de sensibilisation de masse seront menées dans le cadre de cette Campagne de Riposte Rapide  Covid-19 et Lutte antitabac au Cameroun initiée par la C3T avec le soutien de l’Alliance pour le Contrôle du tabac en Afrique.

Ericien Pascal Nguiamba

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976