Covid-19 au Cameroun : Des Kits de riposte remis aux Communes  par le REMCESS à Yaoundé

Photo de famille.

Cette initiative qui bénéficie du soutien de l’Association Internationale des Maires Francophones(AIMF),vise à contribuer à la prévention de la propagation du COVID-19 en permettant aux communes membres du REMCESS (Réseau des Maires Camerounais pour l’Économie Sociale et Solidaire) d’équiper leurs populations à travers des achats responsables (en s’approvisionnant auprès des coopératives de couturières et de couturiers de leur localités et permettre la mise à disposition de containers lave-mains et de savons fabriqués par des femmes des coopératives locales). Et à Permettre aux acteurs locaux fortement impactés, les femmes et les jeunes en particulier, par la crise de maintenir un revenu par ces temps de crise où leurs activités sont arrêtées. Ces Kits ont été remis aux Communes de la Région du Centre le 24 juillet 2020 au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’artisanat, Achille Bassilekin III en présence de Madame AYI Monique épouse KAMGA, Présidente par intérim du REMCESS et Pauline EYEBE EFFA, Coordonnatrice de l’ONG PFAC.

Depuis le 06 mars 2020 que le Ministère de la Santé Publique a déclaré l’épidémie de Covid-19 au Cameroun, Les  statistiques vont galopant. En date du  16 juillet 2020, les statistiques  faisaient cas de 16157 cas avec près de 357 décès. Dans ce contexte national de recherche de solutions pour la sortie de cette crise sanitaire, le Réseau des Maires Camerounais pour l’Économie Sociale et Solidaire (REMCESS) est confronté à un double défi : celui de la gestion de différents groupes de la population fortement impacté par cette crise dans  les territoires de ses membres, et notamment celles qui s’adonnent à des activités génératrices de revenu.

Il en résulte un besoin d’équipements, un besoin pour le Réseau REMCESS), dont certains membres subissent de plein fouet l’évolution de la pandémie pendant que d’autres anticipent pour une prévention efficace, de se doter d’une capacité d’offrir à ses membres les plus impactés des moyens de lutte contre la propagation de la pandémie dans leur  territoire.

Madame AYI Monique épouse KAMGA, Présidente par intérim du REMCESS remettant le Don à la commune de Mbankomo

D’où la mise sur pied du projet de « lutte contre la propagation du COVID 19 par l’achat des masques aux coopératives de couturières  ». Un projet qui fait suite à un constat triste : les populations locales ne disposent pas suffisamment de masques durables et conformes à la norme élaborée au Cameroun pour la sécurité sanitaire; certaines communes comportent des quartiers où l’accès à l’eau est un véritable souci ;les prisons des villes sont surpeuplées et le masque représente un outil essentiel pour la préservation des détenus ;certaines zones frontalières ont des camps de réfugiés qui demandent à être protégés. C’est donc pour toutes ces raisons, que le REMCESS, interpellé par ses membres, a  sollicité l’appui de l’AIMF pour équiper les communes membres fortement impactées par cette pandémie et celles qui souhaitent anticiper sur la survenue de  la crise dans leurs localité. Le projet consiste en l’achat de 500000 masques auprès de ces coopératives pour une trentaine de communes du réseau. Six régions du Cameroun sont concernées : le Centre, le Littoral, le Nord, l’Extrême-Nord et l’Est.

Les Dons destinés aux Communes de la Région du Centre.

Le 24 juillet 2020 c’est la Région du Centre qui était à l’honneur avec la remise des Kits à une vingtaine de communes: communauté urbaine de Yaoundé et les 7 communes d’arrondissement de Yaoundé, et les communes de : Dzeng, Awaè, Mfou, Nkolafamba, Esse, Matomb, Mbankomo, Ngoumou et Akonolinga. Le REMCESS apporte à une cinquantaine de ses membres un lot comprenant 1500 masques barrières – 12 lave-mains  de 50 litres ; 10 cartons de savons soit 500 morceaux savons ; cinq cartons de gel hydro alcoolique. Tous ces produits barrières sont produits localement par les coopératives de femmes et de jeunes. Il est question au terme de cette opération, que  les populations des communes membres du REMCESS les plus exposées soient munis d’équipement barrières contre le covid-19 ; Que L’ESS impacte positivement la vie des populations qui s’y engagent au niveau local ; Que les  populations les plus impactées par la pandémie notamment les femmes et les jeunes  aient un revenu financier pendant la crise du Covid-19 et que les communes s’initient aux achats responsables pour leur RSE.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

 

 

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976