Conflit Rwanda-Ouganda: Les premiers fruits de la médiation de Félix Tshisekedi et João Lourenço

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le sommet Quadripartite de Luanda en Angola le 2 février 2020

Les chefs d’États Congolais et angolais pilotent la médiation dans le conflit qui mine les relations entre le Rwanda et l’Ouganda. Déjà trois sommets organisés et la signature d’un mémorandum d’entente. Un autre sommet Quadripartite est prévu le 21 février 2020 à Gatuna/Katuna à la frontière entre le Rwanda et l’Ouganda . Zoom sur les premiers fruits de la médiation Tshisekedi-Lourenço.
Le 2 février 2020 s’est tenu à Luanda en Angola, un sommet Quadripartite en présence des Chefs d’États João Lourenço d’Angola, Yoweri Museveni d’Ouganda, Paul Kagame du Rwanda et Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC). Il faut noter que ce sommet intervenait à la suite de ceux tenus le 12 juillet et le 21 août 2019 au cours desquels un mémorandum d’entente de paix a été signé entre le Rwanda et l’Ouganda deux pays actuellement en crise diplomatique avec notamment des incidents réguliers à leur frontière commune. Cette crise entre ces deux pays, a pour corollaire l’instabilité dans toute la région des Grands Lacs. Le sommet de Luanda du 2 février 2020 avait donc pour principal objectif de faire une évaluation de la situation. Et de mettre tout en œuvre pour aboutir à un climat de paix. Les présidents Félix Tshisekedi et João Lourenço œuvrent donc pour une solution pacifique dans l’esprit du panafricanisme et l’intégration régionale. Il est question de privilégier le dialogue permanent et le bien-être des populations des deux pays en crise. A Luanda, Paul Kagame et Yoweri Museveni ont ainsi pris l’engagement de « faire les pas subséquents en direction de la paix, la stabilité, le bon voisinage et le rétablissement de la confiance mutuelle ». La médiation de Félix Tshisekedi et Lourenço a également abouti à la décision de « la libération totale des citoyens nationaux de chaque pays dûment identifiés et inclus dans les listes échangés à cet effet ». Le Rwanda et l’Ouganda doivent aussi « s’abstenir de tout facteur qui puisse susciter la perception de l’appui, du financement de l’entraînement et de l’infiltration des forces déstabilisatrices sur le territoire voisin ». Autre résolution forte, le « maintien des activités de la commission Ad-hoc comme mécanisme de suivi de la mise en œuvre du processus ». Pour Félix Tshisekedi, le développement et la stabilité de la République Démocratique du Congo passent par la paix entre tous les pays de la Région des grands Lacs en particulier entre le Rwanda et l’Ouganda, voisins de la RDC. Le prochain sommet Quadripartite Angola, Rwanda, Ouganda et RDC, est prévu le 21 février 2020 à Gatuna/Katuna à la frontière entre le Rwanda et l’Ouganda.
Ericien Pascal Nguiamba

Share.

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976