Cameroun : Le message du Prof. Shanda TONME à la communauté internationale

Le Prof. Jean-Claude Shanda TONME, face à la presse à sa résidence à Yaoundé.

Le Président du Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation(MPDR), au cours d’une rencontre avec la presse nationale et internationale à sa résidence de Bastos un quartier chic de la capitale Yaoundé, a envoyé un message fort aux Etats-Unis et aux acteurs politiques de la sous-région d’Afrique Centrale et de la CEDEAO. Jean-Claude Shanda TONME félicite et interpelle

Jeudi 23 juillet 2020, le Professeur Jean-Claude Shanda TONME recevait à sa résidence à Yaoundé, la presse nationale et internationale. Au cours de ces échanges, plusieurs sujets ont été abordés par celui qui se fait appeler le « Président, Médiateur Universel» du MPDR. Au plan international, le MPDR invite tous les partenaires diplomatiques du Cameroun à « maintenir tous les canaux de communication avec notre pays, et les exhorte à s’impliquer honnêtement, sérieusement et pleinement, auprès de nos dirigeants , avec l’accord et l’assentiment expresse de ces derniers, pour la recherche de solutions idoines en vue d’apaiser, de gérer et de remédier directement ou indirectement, aux situations difficiles que nous traversons ». A ce propos le Président, Médiateur Universel du MPDR, se félicite « de la sérénité qui a caractérisé l’audience de fin de mission, que le Chef de l‘Etat, Paul Biya a accordée à l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique », et « souhaite que la coopération entre les deux pays, soient plus rangée dans le couloir du consensus à la fois sur les méthodes, les jugements et les perspectives heureuses ».

En ce qui concerne le continent africain, « Nous nous réjouissons de la relative maitrise de la situation politique et diplomatique dans la sous-région d’Afrique centrale, et le raffermissement des institutions de la coopération malgré la pandémie du COVID-19 » a déclaré le Prof. Shanda TONME avant d’ajouter que « Nous suivons les premiers pas de la transition au Burundi et restons vigilants sur l’évolution complexe des rapports entre les alliances au pouvoir en RDC ».  En Afrique de l’Ouest, le MPDR dit faire confiance aux autorités maliennes et ivoiriennes, pour réussir à gérer au mieux des intérêts supérieurs de leurs pays, les douloureux moments qu’elles traversent.  « Nous nous félicitons en effet de la promptitude de l’implication de la CEDEAO, par des initiatives soutenues de médiations et de bons offices » conclut le leader du Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation, une jeune formation politique déjà implantée dans plusieurs Régions du Cameroun et en Europe.

Ericien Pascal Nguiamba

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976