Burundi : Décès de Pierre Nkurunziza, un Deuil national de 7 jours décrété

Pierre Nkurunziza

Pierre Nkurunziza, le Président burundais est mort le 8 juin 2020 à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi à la suite d’un arrêt cardiaque, peu de temps avant la passation de pouvoir, prévue pour le 20 août prochain. Le président était hospitalisé depuis plusieurs jours suite à un malaise. Un deuil national de sept jours est décrété à compter du mardi 9 juin 2020.

Le CNDD-FDD remporte les élections législatives du 4 juillet 2005. Lors de l’élection présidentielle du 19 août 2005, l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en congrès élisent Nkurunziza président pour un mandat de 5 ans rééligible une seule fois, Il prête serment le 26 août. 162 parlementaires votent pour Nkurunziza, 9 contre et 2 s’abstiennent. Ce scrutin constitue l’étape finale du processus de paix.

Un congrès extraordinaire du Conseil national pour la défense de la démocratie/forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD) désigne le 24 avril 2010, Nkurunziza comme candidat du CNDD-FDD pour briguer un second mandat à la tête du pays à l’élection présidentielle du 28 juin 2010.

Les principaux partis de l’opposition burundaise refusent de participer à l’élection présidentielle du 28 juin 2010 et dénoncent des fraudes lors des élections municipales de mai (le CNDD-FDD a remporté les municipales avec 64 % des voix et le déroulement de l’élection est jugé correct en regard des standards internationaux par les observateurs de l’Union européenne). La campagne est émaillée d’incidents, plusieurs membres de l’opposition sont arrêtés. Pierre Nkurunziza est réélu président en 2010 avec plus de 91 % des voix, étant le seul candidat de l’élection.

En 2015, Pierre Nkurunziza décide de briguer un troisième mandat à la présidence de la République, ce qui est contraire à l’article 96 de la constitution du Burundi, promulguée en mars 2005. Sa candidature est néanmoins validée par une décision controversée de la Cour constitutionnelle.

En mars 2018, Nkurunziza est nommé « guide suprême éternel » du CNDD-FDD. Le 26 janvier 2020, le CNDD-FDD, réuni en congrès, choisit Évariste Ndayishimiye comme candidat à l’élection présidentielle de 2020 pour succéder à Nkurunziza. Ndayishimiye est élu avec 68,72 % des voix. Nkurunziza demeure néanmoins « Guide suprême du patriotisme » et garde une importante influence sur le pouvoir politique du pays. La passation de pouvoir, la première à avoir lieu entre deux présidents élus depuis l’indépendance du Burundi en 1962, était prévue pour le 20 août 2020.

Perin Loire Nzindi

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976