BDEAC : Plus de 155 milliards de FCFA à mobiliser pour de nouveaux projets

Henri-Marie DONDRA

Le Conseil d’Administration de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a tenu sa première session ordinaire de l’année, le vendredi 10 juillet 2020,sous la présidence de Monsieur Henri-Marie DONDRA, Ministre des Finances et du Budget de la République Centrafricaine, Président du Conseil d’Administration.  Cette session du Conseil d’administration a approuvé de nouveaux projets pour un montant de plus de FCFA 155 milliards et le Document de Stratégie d’Intervention de la BDEAC au Congo. L’intégralité du Communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Conseil d’Administration approuve de nouveaux projets pour un montant de plus de FCFA 155 milliards et le Document de Stratégie d’Intervention de la BDEAC au Congo.

Le Conseil d’Administration de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a tenu sa première session ordinaire de l’année, le vendredi 10 juillet 2020,sous la présidence de Monsieur Henri-Marie DONDRA, Ministre des Finances et du Budget de la République Centrafricaine, Président du Conseil d’Administration. En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie du Coronavirus, cette session s’est déroulée en visio-conférence. Au cours de cette réunion, le Conseil d’Administration a examiné plusieurs dossiers inscrits à son ordre du jour, notamment:-les comptes clos au 31 décembre 2019; -le Rapport Annuel d’activités de l’exercice 2019 ;-les dossiers de prêts en faveur des secteurs publics et privés;-et plusieurs textes: la Politique environnementale et sociale de la Banque, le Règlement financier et le Document de Stratégie d’Intervention Pays (DSIP) de la BDEAC en République du Congo. Dans son propos introductif Monsieur Henri -Marie DONDRA, a adressé ses remerciements à Monsieur Louis-Paul MOTAZE Ministre des Finances et du Budget du Cameroun, Président sortant du Conseil d’Administration sortant, pour son estimable contribution à la modernisation du fonctionnement de la Banque et aux bons résultats obtenus par l’Institution tout au long de sa mandature. Il a également affirmé son engament à s’inscrire dans la continuité de l’action de son prédécesseur.

Le Conseil a ensuite examiné les comptes annuels de la Banque arrêtés au 31 décembre 2019 et recommandé leur approbation par l’Assemblée Générale. La BDEAC affiche des indicateurs clés en hausse:1) un résultat net bénéficiaire de 15245 millions FCFA contre 11 530 millions de FCFA à fin 2018, soit une hausse de 32%; 2) le produit net bancaire en hausse de 4%, est porté à 20 156millionsde FCFA contre 19 401millionsde FCFA au titre de l’exercice 2018;3) le total du bilan s’établit à 459879 millions de FCFA contre 428639 millions de FCFA à la clôture de l’exercice précédent, soit un accroissement de 7%.Le Conseil d’Administration s’est félicité de la qualité de la gestion de la Banque qui se traduit par l’amélioration substantielle de tous ses agrégats financiers. En succédant à un exercice 2018 au cours duquel la Banque avait enregistré une forte expansion de ses activités matérialisée par les bons résultats obtenus en matière de financement de projets, le dernier exercice clos 2019 apparait comme celui qui permet de consolider les jalons posés en 2018. La BDEAC s’inscrit résolument dans la réalisation de son ambition d’être un «Partenaire de Référence pour le Développement Humain et l’Intégration Régionale» en Afrique Centrale. Le Conseil a également examiné le Rapport Annuel 2019 de la Banque et y a émis un avis favorable en vue de son approbation par l’Assemblée Générale.

Poursuivant ses travaux, le Conseil a approuvé 13 propositions de financement de projets dans les secteurs de la santé, l’eau et l’assainissement, l’agro-industrie, les transports et la finance pour un montant global de plus de FCFA 155 milliards. Ces financements sont accordés particulièrement en soutien aux Etats dans la lutte contre la COVID-19 mais également en faveur des projets de développement qui seront mis en œuvre au Cameroun, Congo, Gabon et Tchad. En cette période de crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19, la moitié de ces dossiers concernent le domaine de la santé. Ils visent à accompagner les pays dans la mise en œuvre de leur plan de riposte. Abordant les différents textes, les Administrateurs ont approuvé la Politique environnementale et sociale de la Banque, et le nouveau Règlement financier. L’adoption de ces textes s’inscrit dans la continuité des réformes engagées depuis 2017 en vue d’arrimer la BDEAC aux standards internationaux. Le Conseil a par ailleurs examiné et approuvé le Document de Stratégie d’Intervention (DSIP) de la Banque en faveur du Congo. Ce document constitue désormais le cadre de référence des interventions de la BDEAC au Congo pendant les trois prochaines années. Ce DSIP résulte de la lecture croisée du Plan National de Développement(PND) 2018-2022 de la République du Congo et du Plan Stratégique 2017-2022 de la BDEAC. Il s’ancre principalement sur le deuxième axe du PND 2018-2022 afin de favoriser une relance de l’économie basée sur un secteur privé dynamique et agressif, susceptible de créer des emplois décents et pérennes.

Enfin, abordant les questions diverses, le Conseil a noté avec satisfaction l’entrée du Fonds de Solidarité Africain (FSA)dans le Capital de la Banque. Dans la même optique, le Conseil encourage toutes les actions positives entreprises par le management pour drainer les ressources nécessaires au financement des projets structurants de la Sous-région. En clôturant les travaux, le Président du Conseil a remercié toutes les parties prenantes à cette session qui, par leur mobilisation, ont permis la tenue de cette session dans les meilleures conditions. Il a également réaffirmé le soutien de la Banque, aux populations touchées par la pandémie et à la communauté scientifique fortement impliquée dans la recherche d’une solution efficace au COVID 19.

Fait à Brazzaville le 10 juillet 2020

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976