Au Cameroun, les Cadres de CAMTEL à l’école de la Sécurisation du Patrimoine Public

Les participants à l’atelier. autour du DG de Camtel et du Ministre en charge du Contrôle Supérieur de l’Etat.

Ils ont pris part du 20 au 27 juillet 2020 à Yaoundé à un atelier de formation organisé dans les locaux du Ministère en charge du Contrôle Supérieur de l’Etat. Cette formation avait pour objectif global de sensibiliser les dirigeants et personnels de la CAMTEL(Cameroon Telecommunications) sur le cadre normatif et institutionnel régissant les entreprises publiques au Cameroun ainsi que sur le régime de responsabilités et de sanctions applicables. Les détails.

Cet atelier a permis aux participants, cadres et personnel de la CAMTEL de maîtriser le cadre législatif et règlementaire régissant  la gestion  de la fortune publique au Cameroun en général, et particulièrement la gouvernance institutionnelle, financière et patrimoniale des entreprises publiques ; les notions de fautes de gestion et d’irrégularités  et leurs classification au triple plan légal, réglementaire et jurisprudentiel. Cet atelier dont l’ouverture a été marquée par la présence du Directeur Général de CAMTEL, Judith Yah Sunday épouse Achidi et du Ministre délégué à la Présidence de la République chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat, Mbah Acha Rose FOMUNDAM, a également permis aux participants de maîtriser le régime de responsabilités des ordonnateurs , gestionnaires et surveillants de crédits publics au triple plan de la discipline budgétaire et financière, du civil et du pénal ; les bonnes pratiques en matière de gouvernance d’une entreprise publique et les bonnes pratiques en matières d’exécution des marchés. Cet atelier a été organisé dans un contexte marqué par des sanctions infligées à des gestionnaires indélicats cités dans des affaires de détournement de fonds ou de mauvaise gouvernance au Cameroun.

Le DG de Camtel à gauche et le Ministre chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat face à la presse.

On se rappelle d’ailleurs qu’au Cameroun, l’actualité est depuis quelques années dominée par des missions de contrôle et de vérification, à l’issue desquelles plusieurs « affaires » ont éclaté mettant en cause devant le Conseil de Discipline Budgétaire et Financière(CDBF) notamment, les responsables des entités publiques à tous les titres, du fait de leur implication établie ou non, dans la commission de fautes liées à l’exercice de leurs fonctions. D’importantes sanctions sont subséquemment  prononcées à leur encontre, à titre de débet et de déchéance, sans que ne soit toujours maitrisées les contours  des sanctions, ni les mécanismes y conduisant. Le Ministre délégué à la Présidence de la République  chargée du Contrôle Supérieur de l’Etat en ouvrant les travaux de cet atelier a mis les dirigeants de CAMTEL en garde afin qu’ils ne soient pas surpris lors des missions de contrôle qui seront effectuées dans cette entreprise.  Mais à CAMTEL l’on pense plutôt que cette formation avait justement pour but de concrétiser la vision du DG de CAMTEL  qui est essentiellement centrée sur la quête permanente de la performance et des résultats positifs  et évaluables dans la gestion du patrimoine public.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.net Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976